• 1 (450) 967-0500
  • Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La dépression saisonnière et la nutrition

La dépression saisonnière est un type de dépression qui peut revenir année après année. La diminution de la luminosité expliquerait en partie son apparition, d’où son arrivée souvent conjointe au début de l’automne. En plus d’un sentiment de fatigue, d’une humeur dépressive ou d’une baisse de concentration, ce type de dépression peut jouer sur l’appétit et les aliments que l’on a envie de manger.  

Les aliments sucrés et transformés sont souvent utilisés pour chasser l’ennuie, traverser une mauvaise soirée, apaiser une colère, consoler une tristesse, etc. Ils sont associés aux émotions. Ces « fausses » faims peuvent engendrer une difficulté de gestion de poids, de la culpabilité et ultimement, contribuer à leur tour à l’état dépressif. Il faut donc essayer de déceler quand la faim est « vraie » et quand elle cache plutôt un besoin de réconfort qui pourrait être comblé par d’autres moyens. Le simple fait de prendre l’habitude de se poser la question « ai-je vraiment faim ? » avant de manger «si non, de quelle humeur suis-je (ennuyé, fatigué, en colère, triste)? » peut aider à comprendre nos besoins et notre association entre les aliments et nos émotions. 

En contrepartie, il est nécessaire de choisir le bon carburant alimentaire pour s’assurer de maximiser son énergie.  Il est alors recommandé de favoriser les produits céréaliers à grains entiers et une alimentation riche en fruits et légumes, en oméga-3 (ex : poisson gras, graines de lin), en vitamine D (ex : produits laitiers ou leurs substituts enrichis). Notons également que, de façon générale, les végétaux sont des aliments qui contiennent des nutriments clés favorables à la production de neurotransmetteurs, tel que la dopamine, qui a une action sur l’humeur. Leur présence dans nos assiettes est gagnante!

En plus de ces trucs alimentaires, n’hésitez pas à faire de l’activité physique, optez pour une pratique à l’extérieur lorsque possible afin de faire le plein de vitamine D durant les heures de soleil et de vous ressourcer!

Pour une consultation en nutrition, appelez-nous!

Jade Bégin Desplantie, nutritionniste, Dt.P., M.Sc.