Consultez notre blogue
 Suivez-nous:
Pour rester à l'affut des actualités de Chiromédic inscrivez-vous dès maintenant à son infolettre: Votre courriel

La commotion cérébrale et l'ostéopathie

Posté par le dans Nouvelles
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 24

La commotion cérébrale

L’hiver approche à grand pas et il amène avec lui les jeux de neiges, les sports d’hiver, les chutes sur la glace...et le risque d’avoir une commotion cérébrale.

La commotion cérébrale est une blessure qui affecte le fonctionnement du cerveau. Elle peut résulter d’un coup direct à la tête ou indirect (whiplash ou une chute sur les fesses par exemple).

Tout le monde peut être concerné par la commotion cérébrale. Elle peut survenir en pratiquant des sports comme le hockey, lors de loisirs comme le vélo, à cause d’accidents de la route ou de travail, et même pendant des jeux récréatifs des enfants.

Les symptômes d’une commotion sont multiples et n’impliquent pas forcément une perte de connaissance. En voici quelques-uns dont les plus communs sont présentés en premier :

  • Mal de tête
  • Étourdissement
  • Problème de concentration
  • Confusion / désorientation
  • Intolérance au bruit ou à la lumière
  • Nausées
  • Problèmes de mémoire
  • Perte de connaissance

L’évolution de la commotion cérébrale est positive dans 80 à 90% des cas dans les 7 à 10 premiers jours mais parfois, elle peut se compliquer et le symptôme post-commotionnel peut en découler et s’accompagner de symptômes anxieux et dépressifs. Ceci dénote l’importance de prévenir et de bien gérer les commotions cérébrales.

Pour soigner une commotion cérébrale, tout comme une blessure à la jambe, du repos s’impose. Vous n’iriez pas courir sur votre jambe si elle était blessée n’est-ce pas ? De plus, un avis du médecin est recommandé. Il pourra prescrire le repos nécessaire et faire le suivi de la réintégration des activités et au besoin, référer à une équipe multidisciplinaire soit : la physiothérapie, l’ergothérapie, la chiropratique, la neuropsychologie, etc.

L’ostéopathie peut aider votre corps en diminuant les effets négatifs, d’une mauvaise posture, de tensions au cou ou de séquelles de l’accident, qui peuvent influencer la guérison du cerveau. En effet, plusieurs études rapportent une diminution des symptômes des commotions cérébrales suite aux soins ostéopathiques (1-2). 

La prévention reste la meilleure médecine, alors portez vos équipements de protection lors des sports et loisirs et soyez prudents sur la glace.

Claris Ribesse, ostéopathe