Consultez notre blogue
 Suivez-nous:
Pour rester à l'affut des actualités de Chiromédic inscrivez-vous dès maintenant à son infolettre: Votre courriel

 Active release techniques

 

Localise et traite manuellement les blessures musculaires récentes ou anciennes.


Quelle est l'origine de la technique ?

C’est un chiropraticien américain, Micheal Leahy D.C., qui a développé cette méthode d’analyse et ce système de traitement des tissus mous. La méthode permet de traiter les lésions chroniques d’un muscle, d’un tendon, d’un ligament, d’un fascia ou d’un nerf. Michael Leahy a nommé cette méthode Active Release Techniques ou ART. La technique est basée sur une formation scientifique solide combinée à plusieurs années d’application pratique.

Qui peut en bénéficier ?

Cette technique est très utilisée, entre autres, dans le domaine sportif. En effet, plusieurs athlètes, qui soumettent leur corps à des entraînements intensifs, font appel à ce type de traitement pour faciliter la guérison des blessures, mais également pour optimiser leur performance. ART peut également convenir à des travailleurs effectuant des mouvements répétitifs et à des personnes souffrant de blessures résultant d’activités de la vie quotidienne.

Comment se produisent ces lésions musculaires ?

Les tissus constituant le corps humain sont capables d’une certaine quantité de travail sans se blesser. Ils peuvent subir une blessure à cause d’un stress intense ou de plusieurs stress répétés, lors d’une diminution de l’apport en oxygène due à une contraction prolongée ou à des frictions répétées entre différents tissus.

La guérison de ces blessures, aussi minimes soient-elles, se fait par cicatrisation. Ce tissu cicatriciel, formé d’adhérences et de fibrose, fait perdre l’élasticité aux tissus. La structure est ainsi raccourcie, affaiblie et parfois même douloureuse. Par exemple, un muscle sain pourrait se comparer à un élastique, alors qu’un muscle cicatrisé agit comme une corde raide. Un muscle qui perd sa souplesse suite à une cicatrisation est plus susceptible de se blesser à nouveau ou de favoriser une condition sous-jacente comme une tendinite ou des engourdissements.

Antonin Decarie Active release
Antonin Décarie
Boxeur professionnel

 
En quoi consiste cette méthode de traitement ?

Le but du traitement est de localiser et de briser manuellement les adhérences et les restrictions dans les muscles, tendons ou ligaments ainsi que dans les nerfs associés. Ceux-ci pourront ainsi retrouver leur texture, leur mouvement, leur flexibilité, donc leur fonctionnement optimal. ART peut ainsi régler la cause de plusieurs dysfonctions en apportant plus que seulement une diminution des symptômes.
 
Lors du traitement, le patient fait un mouvement spécifique pendant que le chiropraticien prend contact sur le tissu anormal et génère une tension à l’endroit blessé. Il est à noter que cela peut créer un inconfort temporaire, car cette tension brise la cicatrice et permet au muscle de guérir en conservant sa souplesse.


Quelle est la différence entre ART et la massothérapie ?

D’apparence similaire, les procédures ainsi que les résultats sont très différents. Les méthodes de massage vont promouvoir la détente et la relaxation musculaire. ART vise plutôt la correction des dysfonctions causées par les adhérences et le tissu cicatriciel. Le traitement d’ART ne peut donc pas être considéré comme une technique de massage, mais peut être complémentaire à celle-ci.

 

AFIN DE BÉNÉFICIER D’UN TRAITEMENT EFFICACE, IL EST IMPORTANT DE CONSULTER DES CHIROPRATICIENS CERTIFIÉS EN ACTIVE RELEASE TECHNIQUES, une nouvelle approche d'analyse et de traitement des conditions musculosquelettiques