Consultez notre blogue
 Suivez-nous:
Pour rester à l'affut des actualités de Chiromédic inscrivez-vous dès maintenant à son infolettre: Votre courriel

 Fascial Distortion Model

 

 

En clinique, les chiropraticiens du sport sont fréquemment appelés à traiter des problèmes de tissus mous (muscles, tendons, ligaments, etc.) en plus des blessures articulaires. Au cours des dernières années, de nombreuses recherches sur les fascias ont démontré l’implication majeure de ces tissus dans les blessures et la perception de la douleur. Les fascias représentent une membrane fibreuse composée de tissu conjonctif très riche en collagène, recouvrant une grande partie des tissus du corps, tels les muscles, les tendons, les ligaments, les nerfs, les os, les organes, etc.


On peut donc facilement comprendre l’intérêt d’identifier et de traiter les différentes lésions pouvant être présentes au niveau des fascias. De nombreuses approches et techniques s’adressent aux fascias. La technique FDM (Fascial Distortion Model) est une de celle-ci. Dans cette approche, le clinicien utilise la palpation, l’historique d’apparition de la blessure et le langage corporel décrivant la blessure afin d’identifier le type de lésion présente. La technique FDM identifie 6 différents types de distorsion des fascias. On les nomme : « Triggerband», « Continuum distorsion», « Cylinder distortion », « Herniated triggerpoint », « Folding distorsion » et « Tectonic fixation ». Chaque distorsion est abordée et traitée de façon complètement différente. Les traitements consistent principalement en une thérapie manuelle au niveau des tissus mous (fascias) et peuvent aussi impliquer des pompages et des ajustements articulaires selon le type de dysfonction identifiée. La technique FDM démontre des résultats très intéressants en présence de blessures sportives ou occupationnelles et est donc un excellent complément au reste de notre approche thérapeutique.