Consultez notre blogue
 Suivez-nous:
Pour rester à l'affut des actualités de Chiromédic inscrivez-vous dès maintenant à son infolettre: Votre courriel

 Graston



La technique Graston utilise de façon innovatrice des instruments de conception spécifique
pour le traitement en profondeur des muscles et des ligaments.

En quoi consiste cette méthode de traitement?

Cette technique utilise de façon innovatrice des instruments en acier inoxydable de conception spécifique, qui augmentent la capacité du chiropraticien à briser efficacement les adhérences des tissus musculaires et ligamentaires ainsi que des tendons fibrosés. Les instruments sont déplacés le long de l’axe longitudinal des structures musculo-tendineuses impliquées. L’instrument qui passe sur la peau du patient permet de détecter les changements dans la texture des tissus mous grâce aux vibrations de l’instrument. En effet, ce dernier glisse sur des zones de fibrose irrégulières des tissus conjonctifs sous-jacents. Pour le traitement, le chiropraticien utilisera un instrument spécifique pour traiter la zone affectée par la fibrose et l’inflammation.

Antonin Decarie Graston


Antonin Décarie
Boxeur professionnel
Quels sont les avantages de cette technique?

Les outils utilisés avec la technique Graston augmentent la perception de changements mineurs dans la texture des tissus mous et rendent accessibles les couches musculaires profondes difficiles à atteindre manuellement. Cette technique permet un diagnostic rapide et efficace, et facilite le traitement des conditions musculo-tendineuses.

Comment se produisent les lésions musculaires?
 
Les tissus constituant le corps humain sont capables d’une certaine quantité de travail sans se blesser. Si on leur demande de soulever une charge trop lourde, ils risquent de subir une déchirure. Au même titre, ils sont aussi limités en matière de fréquence; par exemple, on peut exécuter le même mouvement 15 fois/heure sans dommage, mais si on élève la fréquence à 50 fois/heure, ils risquent de subir des lésions. Les tissus peuvent donc être blessés en subissant un stress intense ou plusieurs stress répétés, en ayant une diminution de leur apport en oxygène, causée par une contraction prolongée ou des frictions répétées entre différents tissus.


La guérison de ces blessures, aussi minimes soient-elles, se fait par cicatrisation, comme pour la peau. Ce tissu cicatriciel, formé d’adhérences et de fibrose, fait perdre l’élasticité aux tissus. La structure est ainsi raccourcie, affaiblie et parfois même douloureuse. Par exemple, un muscle sain pourrait se comparer à un élastique, alors qu’un muscle cicatrisé agit comme une corde raide. Un muscle qui perd sa souplesse par suite d’une cicatrisation est plus susceptible de se blesser à nouveau ou de favoriser une condition sous-jacente, comme une tendinite ou des engourdissements.

Quels sont les avantages de cette technique?

Les outils utilisés avec la technique Graston augmentent la perception de changements mineurs dans la texture des tissus mous et rendent accessibles les couches musculaires profondes difficiles à atteindre manuellement. Cette technique permet un diagnostic rapide et efficace, et facilite le traitement des conditions musculo-tendineuses.

Comment se produisent les lésions musculaires?

Les tissus constituant le corps humain sont capables d’une certaine quantité de travail sans se blesser. Si on leur demande de soulever une charge trop lourde, ils risquent de subir une déchirure. Au même titre, ils sont aussi limités en matière de fréquence; par exemple, on peut exécuter le même mouvement 15 fois/heure sans dommage, mais si on élève la fréquence à 50 fois/heure, ils risquent de subir des lésions. Les tissus peuvent donc être blessés en subissant un stress intense ou plusieurs stress répétés, en ayant une diminution de leur apport en oxygène, causée par une contraction prolongée ou des frictions répétées entre différents tissus.

La guérison de ces blessures, aussi minimes soient-elles, se fait par cicatrisation, comme pour la peau. Ce tissu cicatriciel, formé d’adhérences et de fibrose, fait perdre l’élasticité aux tissus. La structure est ainsi raccourcie, affaiblie et parfois même douloureuse. Par exemple, un muscle sain pourrait se comparer à un élastique, alors qu’un muscle cicatrisé agit comme une corde raide. Un muscle qui perd sa souplesse par suite d’une cicatrisation est plus susceptible de se blesser à nouveau ou de favoriser une condition sous-jacente, comme une tendinite ou des engourdissements.

Qui peut bénéficier de cette technique de traitement?

Cette technique est très utilisée, entre autres, dans le domaine sportif. En effet, plusieurs athlètes qui soumettent leur corps à des entraînements intensifs font appel à ce type de traitement pour faciliter la guérison des blessures, mais également pour optimiser leurs performances. Elles peuvent également convenir à des travailleurs effectuant des mouvements répétitifs et à des personnes avec des blessures résultant d’activités de la vie quotidienne.

Quelles sont les conditions qui peuvent être traitées avec cette technique?

          • douleurs chroniques
          • tendinites au bas du dos
          • bursites
          • sciatalgies
          • épicondylites
          • maux de cou (tennis/golfer elbow)
          • maux de tête
          • syndromes du tunnel carpien
          • douleurs entre les omoplates
          • entorses
          • fascites plantaires
          • périostites tibiales

Afin de bénéficier d’un traitement efficace, il est important de consulter un chiropraticien certifié. Le Graston est une technique innovatrice de détection et de traitement des lésions des tissus mous.